Qui sont les évangéliques?

Les évangéliques sont répartis dans une multitude de dénominations

Les Suisses sont habitués aux Eglises réformée et catholique, qui représentent toutes de nombreuses paroisses sous une même étiquette. Chez les évangéliques, il en va bien autrement, puisqu'ils portent près d'une trentaine d'étiquettes différentes rien qu'en Suisse romand. 

L'absence d'une hiérarchie affirmée, d'un clergé ou d'une structure unique surprend et parfois déroute. Les évangéliques peuvent être considérés comme une famille dans laquelle l'essentiel du «patrimoine génétique» est commun à tous les membres qui la composent.

Seuls quelques «chromosomes» diffèrent et vont donner naissance à des Eglises variées. Les évangéliques ont néanmoins l'essentiel en commun. Mais l'histoire et la compréhension variée de certains aspects théologiques et ecclésiaux secondaires expliquent que les croyants se regroupent en diverses dénominations.  

 

Des racines et une histoire

Le courant évangélique a déjà cinq siècles d'histoire. Ses racines remontent au début du protestantisme, au XVIe siècle. Aujourd'hui encore, les chrétiens de conviction évangélique partagent les valeurs fondamentales des réformateurs (Martin Luther, Jean Calvin etc.):

  • Le salut est une grâce de Dieu, une faveur imméritée (sola gratia).
  • Dieu ne nous déclare juste qu'en raison de notre foi, et non par nos mérites (sola fide).
  • La Bible constitue l'unique autorité pour définir la foi du croyant (sola scriptura).
  • Christ est l'unique chemin de salut (solus Christus).
  • A Dieu seul la gloire, lui qui a pris l'initiative de nous réconcilier avec lui (soli Deo gloria.)

Pour en savoir plus, visitez le site du réseau évangélique en cliquant sur le lien ci-dessous:

texte inspiré de la brochure: Qui sont les évangéliques?, Réseau évangélique suisse, octobre 2014