Historique de l'EERF

cathédrale St-Nicolas, Fribourg
cathédrale St-Nicolas, Fribourg

Mises à part ses nombreuses spécificités, le canton de Fribourg est connu pour son attachement très profond au catholicisme. Selon le recensement de l’an 2000, la religion catholique est toujours fortement majoritaire dans la région. D’après les statistiques, le paysage religieux du canton apparaît de la manière suivante :

 

  - 70,4% Catholiques

  - 14,2% Réformés

  - 03,0% Musulmans

  - 06,0% Aucune religion

 

A côté de cette présence importante du catholicisme, le Grand Fribourg est composé d’une impressionnante diversité religieuse. Selon une étude parue au premier semestre 2005, la ville et son agglomération ne comprennent pas moins de 116 communautés religieuses toutes tendances confondues, elles totalisent environ 2500 temps de prière chaque semaine, et ce pour un peu plus de 50 000 habitants.

 

Au sein de cette diversité, une mouvance a pris de l’importance depuis le début des années 1980, la mouvance chrétienne évangélique, branche du protestantisme.

 

Projets, fondation et implantation (1973-1982)

Avant les années 1980, on trouvait à Fribourg une Eglise Evangélique Libre de langue allemande établie depuis environ une centaine d’année ainsi qu'une Eglise Adventiste. A part cela, on ne trouvait pas d'église évangélique de langue francophone véritablement constituée. Cela ne signifie pas qu’il n’y avait aucun chrétien de sensibilité évangélique dans la région.

 

Cette réalité n’a pas échappé au regard de Gilbert Schwerzmann, alors pasteur à l’EER de Bienne, en visite à Fribourg avec son épouse durant l’automne 1973. C’est suite à ce constat que le projet d’implanter un jour une Eglise évangélique de Réveil à Fribourg est né. Plusieurs contacts ont été établis à partir de 1973 entre le pasteur Schwerzmann et des chrétiens de divers horizons à Fribourg : d’abord avec des groupes issus de la mouvance catholique charismatique, ensuite avec des jeunes chrétiens de sensibilités évangéliques.

 

L'avant de la salle de culte, dans les locaux de la rue des Rosiers (1985)
L'avant de la salle de culte, dans les locaux de la rue des Rosiers (1985)

Ces contacts ont permis de saisir un peu du climat spirituel fribourgeois, et à terme, c’est le zèle missionnaire de l’Eglise sœur - ou mère - de Bienne qui a donné naissance à l’Eglise de Fribourg.

 

En septembre 1981 le pasteur-stagiaire Alain Pilecki, sa famille, ainsi que des amis, quittent Bienne pour venir vivre en communauté à Fribourg. L’objectif est de fonder une Eglise de Réveil.

 

Le 7 février 1982, le premier culte est célébré dans les locaux de la Rue des Rosiers. La communauté s’étoffe de plus en plus, des personnes et des familles rejoignent l’Eglise. En juin 1982 a lieu le premier service de baptêmes.

Oeuvres Chrétiennes et premier déménagement (1982-1992)

En 1986 un groupe des Flambeaux de l’Evangile voit le jour. C’est Yvette Pilecki, entourée de quelques personnes, qui est à l’origine de ce groupe scouts.

 

Flyer distribué à l'occasion du déménagement (1992)
Flyer distribué à l'occasion du déménagement (1992)

Le 16 novembre 1990 la librairie Horizon ouvre ses portes. Elle propose toutes sortes de livres de sensibilité évangélique ainsi que de l'artisanat. Ce lieu demeure encore aujourd’hui unique en son genre à Fribourg; il permet grand nombre de contacts avec des personnes de tous horizons.

 

En 1992 l’Eglise s’installe pour une longue période dans de nouveaux locaux à l’Espace Boxal, passage du Cardinal 2D à Fribourg.

 

Le bâtiment ne paie pas de mine, mais il offre des avantages certains. Il est proche du centre, facile d’accès et surtout, il comprend des surfaces suffisamment spacieuses pour permettre à l’Eglise d’élargir l’espace de sa tente. L’Eglise restera dans ces locaux jusqu’à juin 2008.

Une communauté évangélique qui grandit et un nouveau pasteur (1989-2007)

La salle de cultes, à Boxal (2005)
La salle de cultes, à Boxal (2005)

En 1996 le pasteur Alain Pilecki quitte Fribourg pour La Chaux-de-Fonds. L’Eglise vit alors une année particulière, elle est dirigée durant ce temps par le conseil d’anciens formé de cinq personnes. A eux s’ajoute encore le pasteur Marcel Ziehli, engagé à raison d’une semaine par mois.

 

En 1997 le pasteur Fernand Clerc, nouvellement formé dans le pastorat, arrive avec sa famille de l’EER de Lausanne et s’installe dans le canton de Fribourg. A partir du 1er septembre il reprend le poste pastoral resté vacant.

 

Depuis l’arrivée d’Alain Pilecki en 1981, le paysage évangélique fribourgeois a changé, d’autres communautés évangéliques sont nées à Fribourg. Principalement l’Eglise Libre francophone de Fribourg, (1984) l’Eglise de « l’Eternel est Bon » (1997) et l’Eglise Libre de Villars-sur-Glâne(1999) (cf. liens). Si ces Eglises ont toujours été proches du point de vue de leurs convictions, elles ne l’étaient pas particulièrement du point de vue de leurs relations. Toutefois un tournant majeur a eu lieu à partir de 1999.

 

Les Eglises ont commencé à se rassembler régulièrement dans des rencontres de louange, puis elles ont uni leurs efforts pour soutenir et/ou donner naissance à plusieurs œuvres d’évangélisation telles que Quartier Libre, CABES (Contact Amitié Bible Etrangers Suisses), et l'ACF (Action des Chrétiens de Fribourg).

 

Beaumont : Une église qui va de l'avant (2007-2013)

Le 1er juillet 2008, l'EERF quitte les bâtiments de Boxal pour le quartier de Beaumont. Elle s'installe dans de nouveaux locaux, non loin des précédents, à la Route de la Gruyère 15. En septembre 2009. l'église de Réveil a officiellement inauguré ses locaux à Beaumont, ce qui fut l'occasion d'inviter des représentants des différentes communautés chrétiennes de Fribourg, que ce soit catholiques, réformés ou évangéliques.


La salle de culte y peut accueillir environ 170 personnes. Très vite, la salle devient trop petite pour accueillir un nombre croissant de participants aux cultes. De plus, les locaux sont convoités par la commune de Fribourg, qui désire les utiliser pour accueillir de nouveaux centres parascolaires.


Villars-sur-Glâne : une vision renouvelée

Après des mois de recherches intensives, l'EERF a trouvé des locaux plus spacieux et bien placés à Villars-sur-Glâne. Proche de l'autoroute, à la croisée de plusieurs axes routiers, le bâtiment permet d'accueillir plus de 200 personnes. Une équipe de responsables dynamiques assure la bonne conduite de la vie communautaire.

 

Aujourd'hui, l’Eglise de Réveil continue de rendre témoignage du Seigneur Jésus-Christ à Fribourg, et offre aux habitants de la région un lieu de culte évangélique pentecôtiste. L’Eglise de Réveil est un lieu plein de vie, de joie, un endroit où il est agréable de se retrouver, un lieu ouvert à chacun. C'est un endroit où l'amour et la présence de Dieu se vivent, dans l'attente du retour du Seigneur Jésus.